Frédéric Tenon affirme lors de sa campagne électorale qu’il n’est pas favorable aux lotissements dans la partie haute du projet, c’est à dire dans le Vallon du Groseau.

« Vous avez dit ne pas être favorable aux lotissements dans la partie haute, dans le Vallon du Groseau, respectez-donc la décision de justice »

En plein confinement, au mois d’avril 2020, notre association recevait un recours interjeté par la municipalité devant la Cour administrative d’appel de Marseille. Ce dernier prétend remettre en cause la décision du tribunal administratif de Nîmes interdisant les constructions dans le Vallon du Groseau.

« Nous demandons aux candidats à l’élection municipale la fin des recours. »

Nous sommes conscient que ce recours fut intenté par l’ancien maire de Malaucène, Dominique Bodon, qui s’était plaint lors de ses vœux à la population du coût faramineux des actions en justice pour la commune, il parlait alors de plus de 100 000 euros.

Notre association, l’association de sauvegarde du patrimoine à Malaucène, demande donc au nouveau maire, qui a affirmé ne pas être favorable au projet immobilier de la société immobilière Vintour dans la partie haute, de mettre fin aux recours.

Nous avons donc sollicité au nouveau maire un rendez-vous le 3 juin dernier afin de partager nos points de vue, nous attendons qu’il nous propose rapidement une date.